24 août 2006

LES FORCES SPECIALES EN ACTION...

          13ème Régiments des dragons parachutistes

                               "Au delà du possible"

-HISTOIRE

C'est une unité qui a déjà une longue histoire derrière elle, plus de 300 ans, à la base créée en 1676 , elle est l'héritière directe du Régiment de Barzières-dragons qui à l'époque combattait pour le roi de France mais à cette époque elle ne portait pas le nom de 13ème RDP c'est seulement en 1952 qu'elle pris cette dénomination .

Issu du Régiment des Dragons de l'Impératrice, le 13è Régiment de dragons parachutistes a pour marraine depuis son Altesse Impériale la Princesse Napoléon.

L'émotion de SI.la Princesse Alix Napoléon n'était pas feinte lorsque le général d'armée aérienne Douin, ancien CEMA  (ancien chef d'état-major des armées) l'a faite Chevalier de la légion d'Honneur dans le cadre d'une brillante réception organisée au Palais de la légion d'Honneur à Paris.

Portant successivement les noms de ses colonels et celui de Dragons de Monsieur sous la royauté, le régiment devient 13è régiment de dragons sous la révolution. Il va s'illustrer à Valmy en 1792, puis sous l'empire à Hohenhnden en 1800 à Austerlitz en 1805, à Inéa en 1806 et à la Moskova en 1812. Sous Napoléon III, il devient régiment des dragons de l'Impératrice, et retrouve son numéro dès 1870.

Durant le premier conflit mondial, il s'illustre à Ypres en 1914, puis à V erdun en 1916.

Du 10 mai au 25 juin 1940, le régiment, équipé de quatre-vingts chars, combattra sans interruption en Belgique, puis à Dunkerque, avant d'être embarqué et reconstitué le 11 mai pour combattre sur le "front de Seine". Jusqu'au dernier jour, les dragons poursuivront leur mission face aux Allemands. Le régiment est recrée le 14 octobre 1944, il combat contre les poches Allemandes, d'abord de la Rochelle en mars 1945, ensuite de Royan en avril 1945, qui sera conquise le 17 avril, puis du Verdun et de la pointe de Grave le 20 avril, et enfin le 5 mai de la Rochelle.

Présent en Allemagne comme force d'occupation jusqu'en avril 1946, date à laquelle il est dissous, le 13è RD est reconstituer en avril 1948 à Alençon, pour être à nouveau dissous six mois plus tard.

C'est à Castre en octobre 1952 qu'il est recréé, cette fois sous la dénomination de 13è régiment de dragons parachutistes. Il est engagé à partir du 26 septembre 1955, équipé d'automitrailleuses M et de jeeps, et combat en Kalibie avec des engins blindés légers Ferret jusqu'en 1960, qu'il a alors quitté pour l'est Constantinois. Le 13 a été rattaché en Kabylie à la 27eDIA (infanterie alpine) à son arrivée en Algérie, pour devenir le régiment de reconnaissance de la 10eDP (général Massu) le 1er octobre 1957. Ce n'est qu'après la dissolution des divisions de réserve générale, 10 et 25eDP, que le 13 est passé à la 11eDLI.

Un an plus tard, le régiment fait mouvement en Lorraine pour s'installer à Dieuze. La même année, en 1963, l'état-major de l'armée de terre décide de donner de nouvelles missions au 13eRDP et de le transformer "en régiment de recherche à participation interarmes".   

Posté par manuel23 à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LES FORCES SPECIALES EN ACTION...

Nouveau commentaire