24 août 2006

Le 13ème Régiment des dragons parachutistes

-Structure

C'est une unité assez autonome même si les ordres directs de missions arrivent de "l'Etat Major".

-Ce régiment s'organise en 9 escadrons repartis de façon suivante:

  -1 escadron d'instruction: le 1er

  - 4 escadrons de recherche: le 2°, 3°, 4° et 5°

  -1 escadron de transmission: le 6°

  -1 escadron de réservistes: le 7°

  -1 escadron de commandement: l'ECL

  -1 escadron d'Administration et de Soutient EAS

Les escadrons chargés de la recherche portent les noms de 2ème et 3ème et le 5ème escadron est breveté HALO/HAHO qui sont des parachutistes  qui procèdent à des sauts de très grande hauteur, avec un système de respiration, leur permettant une infiltration sans bruit, sur plusieurs dizaines de kilomètres.

Les escadrons de transmission sont les 6ème et 7ème et doivent être la liaison entre le centre de commandement d'une part, et de l'autre entre les hommes et la cellule de renseignement.

-Rôle

"Voir sans être vu" pourrait être sa devise car cette unité n'est pas la pour faire le coup de force mais tout au contraire s'infiltrer en profondeur dans les lignes ennemies dans le silence le plus total, pour ne pas se faire repérer.

Les groupes intervenants disposent de tous les moyens nécessaires pour pouvoir transmettre au commandement situer à plusieurs centaines de kilomètres en arrière, bien sûr toutes les communications sont codées et leurs radios envoient que des informations compressées et à fréquences variables.

Ainsi l'Etat Major peut organiser ses troupes en conséquence, pour attaquer ou se défendre une zone. Ses hommes peuvent s'infiltrer par toutes les dimentions. Sur le terrain, ils se terrent le plus souvent plusieurs semaines, c'est pour cela qu'ils emportent avec eux des vivres et matériels qui pèsent au total pas moins de 60 kilos.

Ils disposent de caméras numériques associées à des intensificateurs de lumière pour observer des camps ou bases ennemis à plusieurs centaines de mètres et de nuit. Ses informations qu'ils transmettent ensuite à leur base arrière par ordinateur portable.

Leurs missions peuvent aussi être de désigner au laser des cibles à l'aviation ou alors, ils sont aussi capables de poser des charges sur des antennes de télécommunications dans des zones ou l'activation ne pourrait pas interveni par exemple.

Les groupes de reconnaissance et d'observation du 13ème RDP sont peu armés en opération le plus souvent de pistolets mitrailleurs Uzi ouMP5 et toujours dotés de silencieux, mais la seule utilisation de ses armes feraient échouer la mission et conduirait tout le groupe à une mort certaine.

Les soldats sont toujours recouverts de tenue de camouflage qu'ils soient dans des terrains sablonneux, neigeux ou forestiers, les fameuses tenues Ghillie. Les progressions se font toujours dans le silence absolu et tous les ordres sont donnés par gestes et signaux.

De nos jours ce type d'unité est de plus en plus employée notamment dans les nouveaux types de conflits comme on l'a vu au Kosovo, en Afrique et plus récemment en Afghanistan où le plus souvent les informations sont dures à recueillir et où l'observation humaine est la meilleure pour repérer des meneurs ou des chefs de guerre en fuite comme ce fût le cas dans les Balkans.

Posté par manuel23 à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le 13ème Régiment des dragons parachutistes

Nouveau commentaire